Skip to main content

Préparation d'une visite du vétérinaire réussie

Retour à l'aperçu

You are here

En organisant correctement la visite du vétérinaire, vous donnerez à votre vétérinaire, à vous-même et surtout aux chevaux de meilleures chances que tout se passe bien.

1. Planifiez les soins préventifs le plus tôt possible. Si un vétérinaire d’une petite clinique a plusieurs chevaux à voir, il se peut qu’il doive commander des vaccins et des vermifuges juste pour cette visite. Prévoyez un délai de livraison suffisant. Précisez le nombre de chevaux à soigner de façon que le vétérinaire apporte tout ce dont il aura besoin. N’oubliez pas qu’il n’a pas toujours des doses en surplus avec lui de sorte qu’il ne pourra peut-être pas en administrer plus que ce qui est prévu. Vous risquez d’être déçu et votre vétérinaire aussi, car il n’aura pas le sentiment d’offrir un bon service. Si vous êtes plusieurs propriétaires à la même écurie, regroupez les soins pour pouvoir partager les frais de déplacement. Assurez-vous que les modalités de paiement sont définies d’avance.

2. Si le vétérinaire doit voir un nouveau cheval, assurez-vous de garder les dossiers médicaux et les papiers d’identité à portée de main. Informez-le de tout problème de comportement ou de santé que le cheval a déjà eu.

3. Évitez d’ajouter des soins à la dernière minute, surtout s’ils prennent du temps. Votre vétérinaire a probablement un horaire chargé et ne peut peut-être pas rester plus longtemps que prévu. Il a sûrement d’autres clients à voir, respectez-les. Leur temps est aussi précieux que le vôtre. En outre, il se peut que votre vétérinaire n’ait pas les instruments ou les médicaments nécessaires avec lui.

4. Les urgences, ça arrive. N’oubliez pas que votre vétérinaire pourrait reporter votre rendez-vous non urgent s’il était appelé pour traiter une colique ou une blessure traumatique aiguë. Soyez aussi compréhensif que vous voudriez qu’on le soit pour vous en pareille situation.

5. Attachez votre cheval ou mettez-le dans un endroit fermé avant l’arrivée du vétérinaire. Le cheval « qui vient toujours quand on l’appelle » pourrait devenir soudainement sourd, se prendre pour Secretariat ou décider que l’autre bout du pré est le meilleur endroit où brouter. Votre vétérinaire et vous perdriez un temps précieux sans compter que l’excitation pourrait faire grimper les signes vitaux de votre cheval et les rendre difficiles à mesurer avec précision. Il serait aussi beaucoup plus difficile de le mettre sous sédatif.

6. Si votre cheval doit être mis sous sédatif, VEUILLEZ laisser le vétérinaire finir son travail avant de commencer à 1) brosser la crinière de votre cheval 2) tresser sa crinière ou sa queue, 3) couper son toupet 4) curer ses pieds ou 5) faire quoi que ce soit d’autre qui déplaît à votre cheval. Même si ça semble le moment idéal pour le faire, il se peut que le vétérinaire n’ait pas terminé et qu’en agissant ainsi vous lui nuisiez dans l’exercice de ses fonctions.

7. Laissez le personnel vétérinaire tenir votre cheval pendant toutes les interventions.

8. Si vous savez que votre cheval a une aversion pour le vétérinaire, son camion, les aiguilles, les salopettes et tout ce qui peut lui laisser croire qu’un vétérinaire est dans les parages, pensez à lui donner un supplément pour réduire son stress. Certains produits administrés quelques jours avant la visite du vétérinaire peuvent régler les problèmes de comportement déclenchés par cet événement.

En prenant de telles précautions, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour que la visite du vétérinaire se déroule sans heurt et que les soins soient donnés de façon efficace.

Blogue Équestre

  • C'est la période de l'année où nous commençons à voyager avec nos chevaux que ce soit pour des spectacles, des randonnées, des fermes d'élevage, des compétitions ou d'autres événements équins. Dans ce contexte, il y a certaines précautions à prendre et certaines préparations à faire au niveau de notre équipement et de notre cheval.

     

    Préparation du véhicule et de la remorque

    Une inspection de la remorque devrait inclure les éléments suivants:

  • Transpiration abondante, raideurs et crampes musculaires suite à un exercice plus ou moins intense? Il pourrait s’agir d’une myosite.

     Dr. Julie DAUVILLIER nous en explique un peu plus sur ce phénomène.

     

     

     

  • Qu’est-ce que l’examen préachat? En gros, il s’agit d’un examen visant à déterminer l’état de santé du cheval que l’on songe à acheter...

  • Le cheval « qui ne va pas bien » constitue un problème de taille pour bien des propriétaires et leur réseau de soutien vétérinaire...

Veterinary Visit

Produits